Accueil > Breve sur la page d’accueil > STARDUST OU LA DERNIERE FRONTIERE

STARDUST OU LA DERNIERE FRONTIERE

dimanche 18 novembre 2007, par Vincent Rouzé

Depuis l’aube de l’humanité, le ciel, ses astres et phénomènes, fascinent. Espace de fantasme et de projection, autrefois résidence des forces obscures qui régissent les destinées, sphère mythologique, aujourd’hui, le cosmos est devenu un territoire à explorer, à conquérir.

Malgré les avancées technologiques et scientifiques, l’univers demeure néanmoins secret et lointain. Enigmatique. Et la fascination reste intacte.


Il y a cinquante ans, le 4 octobre 1957, était lancé à Balkonor, URSS, le premier satellite artificiel de la terre. Avec Spoutnik 1 débutait une nouvelle ère. La conquête de l’espace commençait. Bip Bip Bip Bip Bip...

Le premier vol habité par un être humain eut lieu le 12 avril 1961 avec le vol orbital de Youri Gagarine. Le 18 mars 1965, Alexei Leonov effectuait la première sortie dans l’espace. Le 21 juillet 1969 Neil Armstrong marchait sur la lune.
Depuis, les programmes d’exploration s’enchaînent. En 2006, on dénombre 446 humains (dont 44 femmes) membres d’équipage d’une cabine spatiale ; 12 hommes ont marché sur la lune ; 158 sont sortis dans le vide spatial durant leur mission. Des sondes sont envoyées dans l’espace. La station spatiale internationale est habitée. Le tourisme intersidéral est proche. On peut même acquérir des parcelles lunaires...
Rares sont ceux qui ont fait l’expérience directe - et encore très partielle - de l’Espace. On ne voit l’éther que de loin. La connaissance que l’homme en a est toujours déjà médiatisée et extrapolée.

L’Espace est véritablement le miroir de nos réalités terrestres. Il est le reflet des conceptions de l’univers successives qu’échafaude l’être humain. Le Ciel (et plus largement l’ailleurs, l’inconnu, l’autre) ne peut s’envisager que par rapport à notre propre mesure. L’Espace est le territoire inconnu par excellence, c’est l’Inconnu.

"Stardust ou la dernière frontière"
Cieux, planètes, étoiles, voie lactée, constellations, comètes, satellites, supernovae, big bang, trous noirs, espace-temps, fusées, astronautes... seront les éléments d’un paysage où évoluera une figure singulière.

 [1]

Hétéronyme encombrant du David Bowie Glam Rock, Ziggy Stardust est un personnage fascinant de la pop culture. Fiction totale, cet extraterrestre, homme venu des étoiles, personnage masqué, double de l’alter ego, il condense la schizophrénie essentielle sur laquelle se fonde la figure du Chanteur. Qui parle quand Ziggy chante ? qui est le sujet ? David Robert Jones, David Bowie, Ziggy Stardust ?
Tentant une description de l’Ailleurs, c’est à une réflexion sur la place de l’homme dans l’univers, la condition humaine que conviera cette exposition collective.
Il y sera question de fiction, d’artifices, de fabrique de l’image. Mais aussi de pouvoir, de conquête, de colonialisme, d’identité...
De fascination, de méditation.
De mystère.
D’inimaginable, d’éphèmère.
D’inconnu et d’incommensurable.

Communiqué de Frank Lamy, chargé des expositions temporaires

Enregistrer au format PDF Enregistrer au format PDF

[1Photos de l’exposition©Marc Domage, MAC/VAL, 2007

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Date: 23/10/2017
Heure locale :
Loadin' en cours...>