Accueil > Enseignements > Théories > Médiologie en question

Médiologie en question

vendredi 11 mai 2007, par Vincent Rouzé

Ce courant théorique naît à l’initiative de Régis Debray. Comme il le rappelle lui-même dans un article du monde diplomatique (août 1999, p.32), ce terme marque la pluridisciplinarité qui l’anime « IL ne suffit pas, on le sait, d’inventer un terme pour fonder une discipline. « Médiologie » est un néologisme - apparu en 1979 dans Le Pouvoir intellectuel en France (1). Sous ce label, au fil des ans, s’est constitué un carrefour de recherches originales où se croisent philosophes, historiens des techniques, chartistes, esthéticiens et chercheurs en « infocom ».


Introduction

Le point de départ de la médiologie est un regard porté sur l’étude non pas des objets, ni sur des régions du réel mais sur les relations que ces objets entretiennent entre eux.
Cette relation, cette mise en évidence des « entre deux », passe par la médiation et plus particulièrement la médiation technique.

Ces recherches visent donc à saisir comment des idéologies se matérialisent, comment un prophète devient une église par exemple.
A cela s’ajoute le fait que ces liens de causalités, ces relations, ne sont pas linéaires mais toujours circulaires. L’une enrichissant l’autre dans un jeu sans fin. Les recherches menées par les médiologue s’attachent aux influences réciproques exercées par exemple par le magnétoscope sur la cinéphilie, la vidéo sur la photographie…

Bref, les recherches médiologiques s’interrogent sur les relations existantes au sein d’un même système, mais peuvent aussi s’engager vers des recherches analysant des interactions intersystèmes. C’est l’exemple de l’action de l’électricité sur la musique et l’impact des techniques que l’on retrouve chez des auteurs tels que Mc Luhan, ou encore J. Sterne

En résumé la médiologie

Pour la médiologie, la problématique de la transmission est fondamentale. Elle oppose ainsi l’information (construit progressivement dans le temps) à la communication (temps cours, lié à un événement spatialement et temporellement défini). Le musée relève de l’information alors que les médias relève de la communication. Comme le rappelle Valérie Devillard ". L’analyse de la communication a une visée sociologique et psychosociologique (c’est le récepteur contemporain de l’information ; l’être-ensemble-en-même-temps), alors que l’analyse de la transmission procède d’une démarche historique et anthropologique (c’est le récepteur postérieur, appartenant à une lignée, les liens transcendant les générations). Les lieux de la communication sont les réseaux médiatiques (de la presse écrite à internet), alors que les lieux de la transmission sont les musées, les bibliothèques, les écoles, les églises, les académies."
En d’autres termes, la médiologie repère différentes appréhension du temps et de l’espace (Caune, 1999). L’espace technique est isotrope puisqu’il homogénéise les lieux et permet la diffusion en de multiples endroits. Il est court, segmenté. L’espace culturel à l’inverse s’inscrit dans la durée. C’est un temps long et "anisotrope" qui éclate les lieux d’exposition.

C’est par cette démarche que la médiologie entend comprendre et expliquer l’élaboration d’une culture (par opposition à une dimension naturelle et non construite). Les animaux communiquent, les hommes transmettent. L’homme seul a cette capacité de pouvoir accumuler les traces du passé et ainsi construire un héritage culturel. L’animal ne fait que répondre à un signal situé.

Découlant de ce principe, toute idéologie et sa dynamique historique ne peut se comprendre en termes idéologiques mais plutôt au travers des supports et relais de transmission qui le conditionnent.

Mais l’objet de la transmission ne préexiste pas au mécanisme de sa transmission. C’est pourquoi , la médiologie étudie conjointement les techniques (Téchné) et leurs pratiques (praxis). Elle cherche à les réarticuler au cœur d’une même analyse. Les chercheurs de cette école retracent "les modes de transports physiques et les modes de transports symboliques, dont la conjonction configure une « médiasphère » techniquement déterminée (soit un certain espace-temps)". L’enjeu étant précisément de faire apparaître ce que l’expérience sensible tend à distinguer. Pour la médiologie, les dispositifs de transmission doivent être construit par une opération d’analyse intellectuelle.

Enfin, on retiendra que les moyens de transmission qui véhiculent un contenu symbolique sont de deux types :
- les dispositifs techniques qui permettent une codification de l’information
- les dispositifs organiques qui organisent cette information et produisent du symbolique différent du simple processus communicationnel d’échange. C’est le cas des institutions, des langues...

Une logique tripartite

Logiquement et renouvelant ici le découpage de l’histoire en fonction des innovations (développé par Innis et Mac Luhan), la médiologie envisage de diviser l’histoire selon trois grands mouvements : Les trois sphères historico-médiologique selon Debray dans son ouvrage l’ « État Séducteur »

  • La logopshère
  • La graphosphère
  • La vidéosphère

Ces trois sphères si elles offrent l’intérêt de retracer l’évolution des interactions existantes entre le social et la technique pose aussi le problème du niveau de généralisation qu’elles impliquent. Comme le montre, Chartier cette tripartition efface les transformations au profit d’une évolution globale. Le cas du codex en est une bonne preuve. De même aujourd’hui, la question de la vidéosphère pose également problème notamment avec l’apparition du multimédia qui ne s’inscrit ni dans la graphosphère, ni dans la vidéosphère (voir texte de Weissberg, La crise de confiance des massmedia et le principe d’expérimentation)

Références complémentaires

  • Régis Debray et la médiologie, Revue Medium n°11, 2007
Enregistrer au format PDF Enregistrer au format PDF

Voir en ligne : La présentation de la médiologie

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Date: 24/07/2017
Heure locale :
Loadin' en cours...>